Premier voyage en Écosse : le guide

J’ai décidé de vous écrire un petit article sur des points importants lors d’un premier voyage en Écosse avec toutes les informations utiles et pratiques pour comprendre un peu mieux la culture, les coutumes et les lois de ce pays hors du temps.

La conduite

Si la perspective de conduire à gauche vous terrifie, ce petit paragraphe devrait pouvoir vous guider. En effet, même si j’ai grandi en France j’ai appris à conduire et ai passé mon permis à Glasgow, ne me demandez pas de vous renseigner sur le code de la route français mais bien sur l’écossais !
La conduite varie selon les régions, si vous prévoyez seulement un city break à Édimbourg, la location d’une voiture n’est pas nécessaire, elle serait même un casse-tête plus qu’une facilité. Se garer à Édimbourg est très compliqué et très coûteux (comptez une bonne vingtaine de Livre-Sterling pour s’y garer pour une journée). La plupart des attractions sont accessibles à pied ou encore en tram ou bus.
Mais qu’est-ce qu’un voyage en Écosse sans explorer les glens, vallées et immensité des plaines ? La voiture est définitivement le meilleur moyen de profiter de la beauté unique de ce pays.
Les petites choses à savoir :

Vous verrez ce panneau le long des B road (route de campagne), A road (départementale/nationale) et motorway (autoroute) ; il signifie « National Speed limit » : si vous êtes  sur l’une de ces routes et qu’elle est à double voies, la limite est de 70mph (114km/h), sur ces routes à voie unique elle est de 60mph (102 km/h). N’oubliez pas que nous doublons par la droite et non la gauche !

 

 

Les single track roads – Vous trouverez ce genre de route dans les îles ou les endroits reculés sans vraiment de réseaux. Il y aura souvent des « cattle grid » empêchant les animaux de passer d’un champ à l’autre, il n’est donc pas anodin de croiser des moutons, vaches ou tout autre animaux se baladant sur la route goudronnée, soyez donc très vigilant !
La règle est simple, il y a assez de place pour une seule voiture, vous verrez des « passing place », de petits bouts de route de la longueur d’une voiture sur le côté, si une voiture approche en face, la plus proche devra s’y placer et attendre que l’autre voiture passe, sans oublier de remercier d’un geste de la main la patience du conducteur.  La vitesse maximum sur ces routes est de 60mph ! Une idée totalement folle pour le pays du health and safety ! Les locaux aiment rouler à cette vitesse, mais voulant admirer les paysages et éviter de mourir, vous allez avoir envie de rouler plus doucement ; si une voiture vous colle derrière-vous, placez-vous dans une passing place pour les laisser vous doubler, mais ne vous garez jamais dans ces places.

Alcool et fête

Même si les britanniques – et surtout les écossais – aiment leurs boissons et leurs pubs, les lois sont assez stricts et peuvent être un ajustement pour des voyageurs. Les bars, pubs et boîtes de nuits ferment entre 23h et 1h du matin en général, vers 2/3h du matin dans les grandes villes (Édimbourg, Glasgow…), selon les différentes licences ; ce sont celles-ci qui dictent les lois concernant l’alcool, les magasins arrêtent de vendre de l’alcool entre 22h et 8h, des chaînes empêchent les clients de rentrer dans les rayons et les pièces d’identités sont vérifiées à la loupe.
De même pour les mariages, les licences sont assez strictes et la musique doit souvent cesser entre 23h et 1h du matin. De ce fait le repas commence tôt, vers 17/18h afin de faire l’ouverture de bal vers 20/21h et pouvoir profiter de la danse. Les couples sont toujours surpris lorsque je leur annonce cet ajustement mais comprennent que cette organisation permet de mieux profiter de la fête.
Une autre petite information qui joint mon premier point est que la tolérance à l’alcool au volant est de zéro au Royaume-Uni.

La météo

Ah la météo écossaise, parlons-en ! Je suis convaincue que la météo a formé une philosophie de vie chez les écossais, ils ont plusieurs expressions telles que « il n’y a pas de mauvais temps, que de mauvais vêtements » ou encore « Si vous n’aimez pas la météo attendez 5 minutes ». Une journée de pluie ne veut pas forcément dire qu’il va pleuvoir toute la journée mais qu’il ferra gris et que quelques gouttes tomberont de temps en temps quelques minutes, puis s’arrêtera. Puis reprendra. Puis s’arrêtera… J’ai déjà commencé une journée de mariage sous un soleil de plomb, puis ai reçu de la grêle et ai fini avec une petite pluie et un ciel gris.
Vous ne verrez jamais un écossais emmitouflé dans une grosse veste et un gros pantalon pour aller en ville et courir sous la pluie. Non. Il sera en short, baissera la tête et marchera jusqu’à ce que la pluie cesse. Après tout, leurs ancêtres portaient des kilts dans les Highlands !
Dès que 2 rayons de soleil se font sentir, tout le monde est dans son jardin ou dans les parcs publics à avoir un Barbecue, si vous voyez de la fumée en Écosse durant un jour ensoleillé ce n’est pas la végétation qui prend feu mais bien des steaks qui se font rôtir !
Cette mentalité se fait ressentir dans la façon des écossais de prendre la vie : s’il pleut, baisse la tête et attend. S’il fait beau, ne manque pas cette opportunité pour passer un bon moment avec tes proches !

L’Angleterre

Afin d’éviter de vous faire expulser du pays, je trouve important de rappeler de ne pas confondre l’Angleterre et l’Écosse. Ils font bien tous les deux partie du Royaume-Uni (ainsi que le pays de Galle et l’Irlande du Nord) mais sont deux pays distinctifs avec certaines lois différentes (incluant le fait de se marier légalement en Écosse, la cérémonie humaniste etc…), des parlements différents, un premier ministre écossais, un drapeau, une frontière, ont un passé houleux, ont affronté des guerres l’un contre l’autre et des cultures différentes. Les mentalités entre les deux pays sont différentes et vous ne serez pas amis avec un écossais si vous l’appelez « anglais ». Les écossais vous accueilleront les bras ouverts « Are you French ? Oulalala ! Je m’appelle Scott, Sacré Bleeeeu ! », Vous entendrez cette phrase tout le long de votre séjour, je l’entends encore après 4 ans de vie ici, mais les anglais subissent un sort différent. Pour vous donner un exemple, si deux équipes de sport s’affrontent et que l’une des équipes est l’Angleterre,alors les écossais regarderont le match dans l’espoir que l’Angleterre perde et boiront à leur défaite.
Ne faites donc pas l’erreur de croire que l’Écosse fait partie de l’Angleterre ou que « c’est la même chose » car vraiment, cela ne plaira pas aux locaux !

Photos: Sean Bell
Andy Taylor
Beneath the Pines
Tony Masclet